Le château des ducs de Bretagne

La nouvelle muséographie du musée d’histoire de Nantes

item.jpgChâteau des ducs de Bretagne
4, place Marc Elder
44 000 Nantes
http://www.chateau-nantes.fr/

A ce jour, le musée d’histoire de Nantes est le seul que nous connaissions à avoir misé sur la Haute Définition. Le but de cette visite était donc d’évaluer si cette innovation est réellement une valeur ajoutée à l’expérience sensorielle du visiteur et si les dispositifs multimédias s’intègrent bien dans un musée d’histoire.

En charge du projet multimédia du château, Christophe Courtin nous a guidée au travers des salles du musée tout en nous expliquant la mise en place des dispositifs multimédias ainsi que les technologies utilisées.

La mise en valeur patrimoniale

Le château des ducs de Bretagne a ouvert ses portes le 9 février 2007 après 15 ans de travaux de restauration. Ce programme mis en œuvre par la ville de Nantes a permis de mettre en valeur l’ensemble de ce site exceptionnellement bien situé au cœur de la ville. Classé monument historique, il est l’emblème de l’histoire de Nantes et de la Bretagne, dont témoignent les collections du musée qu’il abrite. Le musée a également fait l’objet d’une rénovation complète pour mettre en valeur les œuvres présentées de façon plus moderne, selon un parcours chronologique et thématique qui chemine des sous sols aux combles. De plus, de nombreux éléments propres à l’architecture du château et à son histoire ont été mis en valeur, faisant ainsi du lieu le premier objet de la collection du musée.

L’accessibilité

Ce château est un des rares en France à offrir une accessibilité maximale pour des personnes à mobilité réduite. Pourtant, le pari était difficile dans un bâtiment du 15e siècle, haut de trois étages, reliés pas des escaliers relativement étroits. Les travaux ont permis un nivellement des étages et l’ajout des ascenseurs a été fait tout en préservant la beauté du lieu.

Pour les personnes déficientes visuelles, des cartels en braille, ainsi que des commentaires spécifiquement accessibles avec un audioguide, sont proposés au sein du parcours. Certains objets exposés dans les salles peuvent être touchés avec des gants distribués à l’accueil.

cartel_braille.jpg
Cartel en braille

Des médiateurs sont présents dans les salles afin de guider aussi bien les visiteurs étrangers, français, que les personnes handicapées moteurs et sensorielles. Des visites guidées adaptées aux différents handicaps sont également prévues.

Une scénographie contemporaine

Le nouveau musée bénéficie d’une scénographie contemporaine qui exploite les ressources du château et de ses collections, associées à des dispositifs multimédias très haut de gamme. Ces derniers s’intègrent parfaitement bien dans le parcours car ils ont été élaborés en même temps que le projet muséographique. Ils ne sont pas là pour remplacer mais pour compléter et enrichir le discours, de façon discrète et efficace.

Les dispositifs mis en place sont:
> des films (6 vidéoprojecteurs HD et 15 écrans),
> des bornes (16 bornes différents sur 40 postes de consultation),
> de la 3D temps réel HD (7 postes de consultation), son (dispositif spacialisé 5.1),
> de la cartographie interactive (dalles tactiles HD en réseau + serveur sur vidéoprojecteur HD).

Le parcours est découpé en 7 séquences, réparties dans 32 salles, sur 3 étages, traitant de l’histoire et de la géographie de Nantes et de la Bretagne. La scénographie est variée et immersive.

Le premier dispositif est la projection directement sur un mur d’une animation sur Anne de Bretagne. Le rendu est assez exceptionnel car il donne l’impression que le film jaillit de la pierre et que de l’encre se diffuse sur le mur.

Dans une des salles, le parti pris a été de recréer l’ambiance d’une calle de bateau afin de mieux illustrer le thème de l’esclavage des noirs tandis qu’une autre, propose une ambiance sonore qui plonge le visiteur dans la vie du port.

Situé à mi parcours, un espace de respiration est dédié à la reconstitution 3D temps réel de la ville en 1756. Cette balade en 3D dans les rues de la ville, favorise le plaisir de la découverte, l’interactivité et le sentiment d’immersion dans une atmosphère historique donnée.

item2.jpg
Borne interactive présentant un module 3D de la ville de Nantes en 1756

La dernière salle est une invitation aux artistes contemporains de la région à réaliser une installation sur leur propre vision de la ville et de l’estuaire. Destinée à être renouvelée tous les deux ans, la première installation est un portrait de ville, réalisé par le vidéaste Pierrick Sorin sous forme d’un film en haute définition, diffusé sur un écran panoramique.

La grande réussite du choix de la haute définition est que le visiteur a un rapport nouveau à l’image électronique dont la qualité devient proche de l’impression, et donc du document original. De plus, cette qualité assure une pérennité aux programmes et au matériel, constituant un atout supplémentaire au choix de cette technologie.

En conclusion, c’est le plus beau musée en terme de scénographie multimédia et immersive que nous ayons visité car elle est intelligente et bien menée. A voir d’urgence !

Aline Guichardon
Cet article, publié dans Musées / Monuments, Visites, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s