Exposition « Bêtes et Hommes » à la Grand Halle de la Villette

Exposition du 12 septembre 2007 au 20 janvier 2008

affiche.JPG

Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette
75019 Paris
http://www.betesethommes.fr/

Au terme de deux ans et demi de travaux, la Grande Halle réouvre ses portes avec l’exposition événement « Bêtes et Hommes ».
Quatre grandes parties réunissent plus de 40 huttes où le visiteur découvre et comprend les relations entre les humains et les animaux, comment elles évoluent et comment l’homme s’inspire de l’animal dans son quotidien. Presque trois heures d’audiovisuels constituent le contenu documentaire de l’exposition, auxquels s’ajoute plus d’une centaine d’oeuvres de plasticiens, de photographes…


Des animaux vivants marquent le parcours de leur présence, donnant un caractère complètement novateur à une exposition aussi originale que bien documentée. Ces animaux viennent ainsi résumer ensemble la question centrale de l’exposition : comment les Bêtes et les Hommes peuvent-ils vivre ensemble aujourd’hui ?
L’animal présenté, n’apparaît pas comme un objet faisant partie de l’exposition mais bien comme son sujet. Le visiteur entre dans l’univers de l’animal et tente de l’appréhender afin que chacun retrouve sa place.

Une scénographie originale :
Sur une surface de 3 500 m², l’architecte scénographe Patrick Bouchain à proposé un concept scénographique fondé sur ce qui rassembles hommes et animaux : l’abri, le refuge, la tanière, sous forme de huttes.

Voir la vidéo Bêtes et Hommes

L’ensemble du parcours nous apparaît en une grande forêt de huttes où l’expérience du visiteur naît de l’exploration d’un dedans et d’un dehors qui présente tour à tour des œuvres plastiques, iconographiques, multimédia… Le concept de l’exposition est original et même si le multimédia n’est présent que sous forme de projections vidéos, il est bien utilisé.

plan_expo.JPG

La scénographie ne propose rien de vraiment novateur en terme de nouvelles technologies, à part l’utilisation de douches sonores et d’écrans de bonne qualité. La vidéo, utilisée déjà depuis de nombreuses années dans les expositions, est appréciée car elle est moins coûteuse qu’une installation multimédia de type borne interactive et reste encore aujourd’hui un moyen efficace et simple de diffuser de l’information. Bien placée au sein du parcours, la vidéo permet une bonne mise en contexte des œuvres exposées ainsi qu’un moyen pour les visiteurs, d’approfondir certains points de connaissance.
Il peut advenir parfois que l’installation vidéo soit l’œuvre elle-même. Avec l’exposition « Bêtes et Hommes », les concepteurs ont utilisés la vidéo à travers ces deux fonctions : à la fois œuvre et mise en contexte des objets. La vidéo n’est plus un banal outil de médiation mais devient un « expôts » sans lequel l’exposition n’aurait plus la même dimension (et apparaîtrait aux yeux des visiteurs telle une simple juxtapositions d’objets .).
L’intérêt de privilégier l’utilisation de la vidéo se situe aussi dans le fait que les visiteurs sont souvent plus réceptifs lorsqu’ils sont tranquillement assis devant une projection de quelques minutes plutôt que lorsqu’ils doivent lire des textes parfois très longs, debouts, au milieu d’un groupe. Attention, le piège réside aussi dans le fait que le dispositif audiovisuel peut se substituer aux panneaux explicatifs. Dans le cas de « Bêtes et Hommes », il en est tout autrement. Les vidéos projetées sont utilisées intelligemment et on leur a attribué des tâches que seul l’écrit ne pouvait assumer.
Les concepteurs de « Bêtes et Hommes » ont ici donné une place privilégiée à la vidéo et transformé ce medium classique en « véritable » outil de médiation.

L’exposition « Bêtes et Hommes » est accessible aux personnes en situation de handicap : déficients auditifs, déficients visuels, personnes à mobilité réduites et personnes handicapées mentales. Des visites guidées en LSF sont proposées pour les groupes ainsi que pour les individuels.Une maquette tactile permet aux visiteurs déficients visuels de mieux appréhender la scénographie de l’exposition. Le parcours d’exposition est ponctué de 25 points audio livrant une description pour chaque étape. Bien intégrées à l’environnement, ces bornes d’écoute sont assez difficiles d’accès pour des personnes non accompagnées. La présence d’un médiateur ou d’un accompagnateur est donc indispensable.
Voir les offres détaillées sur le site de l’exposition : Accessibilité

Audrey Defretin
Cet article a été publié dans Exposition, Visites. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s