«Victor Erice / Abbas Kiarostami – Correspondances»

Centre Pompidou du 19 septembre 2007 – 7 janvier 2008

image1.png

Centre Pompidou
Place Georges Pompidou
75004 Paris
http://www.centrepompidou.fr

 

Cette exposition fait se croiser et dialoguer les œuvres de Victor Erice et d’Abbas Kiarostami, deux cinéastes qui ont travaillé sur le thème de l’enfance, et qui ont une pratique artistique vidéo, photographique et picturale. Un autre point commun justifie leur rapprochement, ils sont tous deux nés en juin 1940, Abbas Kiarostami dans l’Iran de l’ancien régime, et Victor Erice dans l’Espagne franquiste.

L’itinéraire est conçu selon un principe symétrique qui laisse le choix au visiteur du sens de sa visite. Il débute sur un carrefour où le visiteur peut selon son envie, partir à droite et suivre un itinéraire fléché vert pour Erice, ou à gauche et suivre l’itinéraire orange pour Kiarostami.

Les deux parcours passent à travers une succession de pièces sombres, éclairées par les oeuvres présentées, installations, projections de films, tableaux ou photos. En son centre, les chemins se rejoignent dans une pièce dédiée à la correspondance vidéo des deux cinéastes, 10 lettres filmées qu’ils se sont échangées depuis 2005.

Le point fort de cette rétrospective est la création d’installations à laquelle ont participé les deux artistes, et la projection de films en intégralité.

Exposition-Installations
Il s’agit d’installations vidéo avec bandes sons pour une immersion plus complète dans l’œuvre.

Depuis quelques années Kiarostami a ajouté à la pratique du cinéma, la création d’installations muséales. Il nous livre son travail sur le sommeil avec deux projections au sol de personnes endormies : un couple « sleepers » et un enfant « Ten minutes older ».

Erice rend hommage au peintre Antonio Lopez et met en scène trois dispositifs de tableaux accompagnés de bandes son réalisées par lui-même.

Les travaux de l’institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou
Il est possible de consulter et d’interagir avec les travaux de l’Institut à l’entrée de l’exposition. Une plateforme de quelques PC permet de consulter des “Regards signés” d’amateurs, critiques, étudiants, ou enfants.

image2.png

Ces Regards signés correspondent à des analyses de films effectuées grâce aux outils développés à l’IRI, institut qui travaille sur la question de «l’adresse au public », et plus précisément sur les nouvelles modalités de rencontre entre une oeuvre et un public.

Cette exposition est l’occasion pour l’IRI de proposer au public son logiciel d’annotation de film « Lignes de temps ».

Le logiciel Ligne de temps
Le logiciel Ligne de temps, outil d’annotation et d’analyse de films, offre une représentation graphique du film et expose son découpage. En sélectionnant un segment d’une « ligne de temps », l’utilisateur a un accès inédit au film plan par plan, chaque plan pouvant être décrit et analysé par des commentaires textuels, vidéos, audio et par des images. D’autres paramètres correspondant à des explorations tels que les mouvements de caméra, les entrées et sorties de champs, peuvent s’ajouter et construire d’autres lignes de temps afin de multiplier les approches du film. Les utilisateurspeuvent également ajouter leurs propres lignes « subjectives ».

Un autre enjeu de cet outil, est l’aspect communautaire en permettant à l’auteur de partager ses « lignes de temps » avec d’autres utilisateurs.

http://iri-web.centrepompidou.fr

Un site web lié à l’exposition
Le site l’Amateur, http://www.amateur.centrepompidou.fr, consacré dans un premier temps à l’exposition « Erice / Kiarostami : Correspondances », a pour objectif de fournir au public des documents et outils collaboratifs afin de constituer des cercles d’amateurs.

On trouve sur ce site :
– des documents textuels et iconographiques,
– des parcours critiques réalisés avec Lignes de temps par les personnes associées au projet et les membres du site,
– des grilles d’analyse thématiques
– des outils logiciels permettant de créer des annotations (type « Wiki » hypermédia),
– un espace personnel pour créer et organiser son travail (texte, image, vidéo, son), publier des parcours critiques, suivre des fils de discussion
– des outils logiciels hors ligne permettant à l’amateur de procéder à ses annotations directement sur ses films grâce au mécanisme de synchronisation du logiciel.

Aline Guichardon
Cet article, publié dans Exposition, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s