Test de l’application Cosmographie au musée du quai Branly

Une des difficultés du musée du quai Branly se situe dans la capacité qu’a le visiteur à se repérer dans l’espace. Le plateau des collections est très vaste et peut parfois si l’on se réfère aux commentaires de certains visiteurs ressembler à un « labyrinthe ».
Une aide au repérage et à l’exploration des collections telle que le propose l’application sur tablettes Cosmographie, réalisée par l’ENSCI, semble ainsi être une réelle valeur ajoutée pour le visiteur.

À l’occasion de la semaine sur le musée numérique qui s’est tenue du 14 au 22 avril 2012 au musée du quai Branly, j’ai testé cette application sur tablette Archos visant à « faciliter le repérage dans l’espace muséal et la rencontre avec les objets ».
Programmation: le musée numérique au quai Branly

Bien que la déambulation soit parfois un peu complexe sur le plateau des collections, le musée déploie une palette complète d’aide à la visite et à l’orientation (plans, points de repère, signalétique…), couplée à une médiation humaine active. En effet, la qualité de la médiation du musée est renforcée par la présence de médiateurs humains multilingues, permettant aux visiteurs de mieux orienter leurs visites en fonction de leurs attentes et de leurs interrogations.
On s’attend du coup à ce qu’une application numérique utilisée dans ce contexte apporte une réelle plus value par rapport aux dispositifs de médiation déjà présents sur le musée.

J’ai malheureusement été assez déçue par l’offre proposée sur la tablette.
L’application propose en effet de naviguer et de se repérer dans le plan du plateau des collections au travers de strates, sortes de filtres de lecture (points d’information, masques, objets insolites…). On peut cliquer sur chaque point remarquable, et ceci donne lieu à l’apparition d’un petit texte qui bien souvent est le même que celui qui figure sur le cartel. L’usage de la fonction « zoom » pour aller plus en profondeur dans le contenu est intéressant et bien adapté aux fonctionnalités de la tablette.
L’idée de l’application est intéressante et me parait utile pour le visiteur, cependant je me permettrai de lister quelques points à améliorer si ce type de dispositif devait être pérennisé.

1- Bien que mobile, la tablette est plus encombrante qu’un smartphone et nécessite à mon sens l’ajout d’une sangle de port afin d’en faciliter l’usage lors de la visite. De plus, le contenu proposé ne nécessite pas de l’avoir sous les yeux en permanence.
2- La mise en place d’un système de géolocalisation permettant au visiteur de se repérer immédiatement sur le plan et de consulter les points d’intérêts présents autour de lui me parait quasiment indispensable. C’est d’ailleurs là que se situe le premier intérêt de l’usage de la technologie.
3- L’enrichissement des contenus:
– Bien que différents de l’audioguide dans son usage, il serait intéressant d’offrir quelques contenus en plus de ceux déjà proposés par la médiation écrite et la signalétique.
Dans le cas par exemple des objets de la collection marqués comme « objet insolite », l’application pourrait proposer un module de médiation spécifique.
– On ne pouvait pas cliquer sur certains points visibles graphiquement sur le plan. J’ai observé d’autres visiteurs munis de la tablette appuyer désespérément sur ces points.
J’ai également remarqué que les visiteurs qui testaient la tablette effectuaient la consultation assis, et non en marchant.

L’outil tablette, dans sa logique d’aide à la localisation (déambulation), peut être poussé plus loin en terme de potentialités qu’offre le numérique (fonctionnalité, design, connectivité…).

Des scénarios crossmédias sont peut être à envisager entre l’audioguide sur iPod, l’application sur tablettes et les autres outils de médiation numérique imaginés lors de cette semaine de découverte.
À suivre, donc.

Plan d'orientation - musée du quai Branly

Audrey Defretin@audreydg
About these ads
Ce contenu a été publié dans Expérimentations, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Test de l’application Cosmographie au musée du quai Branly

  1. Ping : Dialogues numériques ? « Véculture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s